lundi, 30 novembre 2015

Triple Réveillon de l'Amitié du 31/12/2015 : ambiance et bonne humeur garantis !

Ami(e)(s) réveillonneur(s), ne restez pas seul(e)(s), venez nous rejoindre : sourire, bonne humeur et ambiance garantis !

 

Nous fêtons le 17e anniversaire du

Triple Réveillon de l'Amitié

 avec, un groupe invité-vedette qui fera vibrer les tubes des «Années '80» Ambiance assurée !

Pour tout renseignement : 0488 / 58 22 00. Inscription OBLIGATOIRE avant le 15/12/2015.

 

" ---------------------------------------------------------------------------------------------

 

Par mail dcaron@dcaron.be ou par courrier à

Danielle CARON, av. des Constellations 15 à 1200 Bruxelles

 

NOM : …………..……….…………………………………….………………………………

 

Prénom : ………………………………………………………………………………………

 

ADRESSE : ……………………………………………………………………………….....

 

CP – COMMUNE : ……………………………………………………………..................

 

TEL / GSM : ………………………………………………………………………………….

 

Mail : ……….………………………………………………………………………………….

 

 

réserve pour le Triple Réveillon de l'Amitié

…… réveillons adultes à 65 EUR

…… réveillons adultes à 60 EUR (minimum 10 adultes)

…… réveillons enfants à 35 EUR

…… réveillons bébés à 35 EUR

...... spectacles-soirée sans repas à 30 EUR (dès 22 h)

…… soirée sans spectacles ni repas à 20 EUR (minuit)

 

Pour un total de ……………..…… euros que je verse sur le compte BE03-068-2131147-84.

 

Votre âge : ..................

Vous souhaitez être à la même table que ................................................................

 

Les inscriptions ne sont valables qu’une fois le paiement reçu par l’organisation.

Triple Réveillon de l'Amitié : 31 décembre 2015 à 19h

2015 11 05 Rév Affiche avec Bon.pdf

jeudi, 10 avril 2014

Tête de liste …. de la 2e colonne, place n°24, sur la liste du MR !

Bonjour,

La nouvelle est tombée ce week-end, pour les élections régionalesdu dimanche 25 mai 2014 (19 communes bruxelloises), je me présente comme :

Tête de liste …. de la 2e colonne, place n°24, sur la liste du MR !

La campagne électorale s’annonce, relativement courte (un peu plus d’un mois), dense (avec des vrais enjeux à la clé) et riche en défis à relever !

Le lancement de la campagne aura lieu le vendredi 25 avril à 18h00 (à mon domicile – 15, avenue des Constellations, 1200 Bruxelles).

Je compte sur ta présence, ce jour-là et tout au long de cette campagne, qui sera assurément sympathique avec toi à mes côtés.

Sans toi, celle-ci ne peut se faire !

Pour faciliter l’organisation de celle-ci, je te demande de me faire parvenir – avant le vendredi 18 avril 2014 – tes disponibilités et aides relatives à cette campagne.

Je connais ton engagement à mes côtés, par le passé et espère, à nouveau, pouvoir compter sur ta confiance, ton soutien et ton vote, lors de ces élections régionales.

D’avance un tout grand merci !

 

Danielle.
Candidate députée MR, place 24

Formulaire de disponibilités (pdf)

15:29 Écrit par Danielle CARON dans Bruxelles | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

mercredi, 26 mars 2014

Mon retour au MR est à présent chose faite !

Chère amie, cher ami,


Mon retour au MR est à présent chose faite !
 

Je me présente sur la liste du parti MR n°1 à la Région de Bruxelles.

Les défis sont nombreux et passionnants, et j’entends les relever toujours avec enthousiasme, énergie et dynamisme, autant d'atouts qui m'ont permis de siéger dans cette assemblée depuis vingt ans.
 
C'est donc forte de mon expérience acquise et de la confiance que vous m’avez toujours accordée,  que j’entends me présenter au prochain scrutin régional du dimanche 25 mai 2014 !
 
Il est en effet plus que temps de tout mettre en œuvre pour que le MR occupe la place qu’il mérite dans la future majorité régionale !
 
Pour y parvenir, votre soutien reste plus que jamais essentiel !
 
Si vous souhaitez rejoindre mon comité de soutien, n’hésitez pas à m’envoyer un message à l’adresse dcaron@dcaron.be ou rejoignez-moi sur ma page Facebook !
 
N'hésitez pas non plus à recommander cette page à vos amis sur Facebook !
 
A très bientôt.

12:19 Écrit par Danielle CARON dans Bruxelles | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

mardi, 25 mars 2014

Invitation au débat politique "La belle au Bois votant"

Invitation au débat politique "La belle au Bois votant"

Lire la suite

07:21 Écrit par Danielle CARON dans Bruxelles | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

mercredi, 19 mars 2014

Les vélos du système VILLO en Région de Bruxelles-Capitale

INTERPELLATION DE : Mme Danielle CARON, députée bruxelloise, adressée à M. Bruno De Lille, secrétaire d’Etat de la Région de Bruxelles-Capitale, chargé de la mobilité, de la fonction publique, de l’égalité des chances et de la simplification administrative.

Lire la suite

16:32 Écrit par Danielle CARON dans Bruxelles | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

mardi, 11 février 2014

La mobilité touche les citoyens tous les jours

Interview de Danielle Caron

http://brussels-star.com/2014/02/10/danielle-caron-la-mob...

16:25 Écrit par Danielle CARON dans Bruxelles | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

vendredi, 20 décembre 2013

Et nos institutions bruxelloises dans 30 ans ?

Conférence avec le professeur Pascal Delwit et Vincent De Wolf, député. photo-conf.bxl30ans.jpg

jeudi 19 décembre 2013, au siège du MR.

Lien >

 

 

07:32 Écrit par Danielle CARON dans Bruxelles | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

vendredi, 13 décembre 2013

40e anniversaire de L’ARCHE BRUXELLES asbl

Quarante ans, une histoire... des projets ... de la vie
La fondation de l ’Arche Bruxelles en 1973 répondait, de façon pionnière, au souci de donner une place
dans la société aux personnes ayant un handicap mental.
Aujourd’hui, avec ses quatre foyers résidentiels de dimensions familiales et son centre d ’activités de jour,
l’association offre une réponse originale au manque de places d ’hébergement en Région Bruxelloise.
Ce quarantième anniversaire n’est qu’un moment de l ’histoire de l ’Arche à Bruxelles. S’il est bon de retracer
le chemin parcouru, il importe tout autant de témoigner que l’asbl ne manque ni de projets à réaliser ni de
défis à relever afin de parfaire la qualité du service qu’elle rend à la collectivité.

Lien : http://www.larche.be/index.php/fr/98-communautes/bruxelles/actualites/dans-vos-agendas/142-40-ans-arche-bruxellesphoto.JPG

photo2.JPG

07:43 Écrit par Danielle CARON dans Actions D. CARON, Bruxelles | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

dimanche, 05 mai 2013

MAI 2013 à WOLUWE-SAINT-LAMBERT

28 mai 2013 : double accident dans le tunnel Montgomery

Deux camions anglais ont emprunté le tunnel alors que leur hauteur dépassait la hauteur autorisée. Résultat : ils ont accroché le toit du tunnel et occasionné des dégâts dont la réparation a nécessité la fermeture du tunnel pendant plusieurs heures.  Inutile de préciser que des embouteillages monstres ont eu lieu ...

26 mai 2013 : D. Caron a participé aux 20 km de Bruxelles pour la Chaîne de l'Espoir

La chaîne de l'espoir est une association qui vient en aide aux enfants malades qui ne peuvent pas être soignés dans leur pays. Danielle Caron a accepté de participer à l'épreuve pour soutenir l'association. Il était prévu qu'elle ne participe que pendant quelques kilomètres ... mais elle a persévéré et, sans entraînement spécifique, elle a terminé l'épreuve en un peu plus de deux heures.

mailCANR8X14.jpg

140 sportograf-38555286_lowres.jpg

sportograf-38452033_lowres.jpg


















25 mai 2013 à 14h30 : visite Coudenberg - Belvue - Ommegang

C'est une intéressante visite du site archéologique et des Musées Coudenberg-Belvue-Ommegang, qui relate la riche histoire de Bruxelles, que je vous propose cette fois-ci.

Le Château, puis Palais du Coudenberg, situé au centre du Quartier de la Cour à Bruxelles, fut durant près de 700 ans la résidence (et siège du pouvoir) des comtes, ducs, archiducs, rois, empereurs ou gouverneurs qui, du XIIe siècle au XVIIIe siècle, ont exercé leur souveraineté sur le Duché du Brabant et sur tout ou partie des grands Pays-Bas. Le palais fut complètement détruit dans un incendie accidentel qui éclata dans la nuit du 3 au 4 février 1731.  Il n'en reste aujourd'hui que les parties souterraines. Le château fait partie du réseau des résidences royales européennes.  Cet ensemble architectural, qui se développe à partir du 12e siècle, est l’un des plus beaux palais d’Europe et une des résidences principales de Charles Quint.

Au cours de votre visite, vous découvrirez la rue Isabelle et les bâtiments principaux de l’ancien palais de Bruxelles qui servent de fondations au quartier royal actuel. L'entrée au Musée nous donnera aussi l'occasion, en plus de la visite du parcours souterrain, du Musée Coudenberg et Belvue, accès à  l'exposition-découverte d'une fête bruxelloise incontournable : l'Ommegang qui se déroule dans les décors prestigieux de la Grand-Place et du Sablon.

Quand : Samedi 25 mai 2013 à 14h30 (fin de la visite vers 15h45).

Lieu :     Musée Belvue – Place des Palais 7 – 1000 Bruxelles – Métro Parc ou Gare centrale.

Entrée : 8 EUR (à payer au compte Fonds de Solidarité Danielle CARON, 068-2131147-84 pour une réservation définitive (remboursement sur place de la différence, si nous obtenons une réduction).

 

Merci de bien vouloir confirmer votre présence avant le 23 mai 2013 via mon mail : dcaron@dcaron.be (et non : dcaron@parlbru.irisnet.be).
 
O Sera présent-e à la visite du Musée et du souterrain Coudenberg le samedi 25/05/2013 à 14h30.
O Accompagné-e de …………… personnes.

8 mai 2013 : Prolongation du tram sur le Boulevard de la Woluwe

Le nouveau tracé est en ligne droite entre Musée du Tram, l’Avenue de la Toison d’Or, et l’Avenue Paul Hymans, avec un virage vers Roodebeek. Il suit le Boulevard de la Woluwe sur 2 km à peu près. Ce dernier sera entièrement remis à neuf, le tram y circulera entre les voitures et les parcs Malou et des Sources et une promenade piétonne et cycliste de 4 à 6 m sera conçue entre les rails et le parc.

La ligne du tram 94 sera scindée à Legrand. La nouvelle ligne 93 circulera entre Stade et Legrand et le 94 de Legrand à Roodebeek. La scission de la ligne permettra d’augmenter la fréquence. Dans un avenir proche, on continuera à prolonger la ligne 94 jusqu’à Marcel Thiry».

Les places de stationnement en bord de voirie sont supprimées sur le Boulevard de la Woluwe. Des places sont désormais situées en voirie, sur le boulevard, aux abords des carrefours, avec des barrière sécurisant les voies de tram.
L’enquête publique débutera le mercredi 8 mai jusqu’au 6 juin.
Débuts des travaux : fin 2014
Durée des travaux : 45 mois
Budget : 28 millions d’euros.

 

6 mai 2013 : 15 stations Villo! à Woluwe-Saint-Lambert ... enfin

En matière de Villo!, les fameux vélos partagés de la capitale, Woluwe-Saint-Lambert est la dernière à ne pas en avoir. C'est la société Decaux qui est gestionnaire des Villo! à Bruxelles. Et la recette publicitaire des panneaux installés à côté des stations représente un tiers du financement de ces vélos urbains. A ces conditions, le conseil communal a approuvé l'installation de 15 stations. Elles seront réparties sur les grands axes de la commune : le boulevard de la Woluwe, les axes Vandervelde, Paul-Henri Spaak, Broqueville… . On comptera alors 300 stations Villo! dans la capitale. Un pas de plus vers l'accord entre Decaux et la Région prévoyant 360 stations pour 5000 vélos sur l'ensemble du territoire bruxellois.

 

6 mai 2013 : le White Star a obtenu sa licence et débute bien le tour final

La Cour belge d'arbitrage pour le sport (CBAS) a décidé d'accorder au White Star Woluwe une licence pour la saison 2013-2014. Conséquence directe, le White Star dispute le tour final pour la montée en première division. Premier match : Westerloo- White Star 1-1.

20:14 Écrit par Danielle CARON dans Actions D. CARON, Bruxelles, Wol.-St-Lambert | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

lundi, 03 septembre 2012

Visite de l'Opéra le 08/09/2012

Danielle CARON a le plaisir de vous inviterà la visite exceptionnellede La Monnaie, élue « Opéra de l'année » par l'ensemble de ses correspondants internationaux dans le rapport annuel de Opernwelt(1) lors de son édition annuelle "Jahrbuch 2011. Nous aurons la chance d'une visite avec une vue de l’intérieur par une spécialiste travaillant à la Monnaie.

 

Quand : Samedi 8 septembre 2012 de 14h00 précises à +/- 15h00.

Lieu    : Place de la Monnaie, 1000 Bruxelles (Métro et bus 29, arrêt De Brouckère)

Entrée  : GRATUITE.

17:14 Écrit par Danielle CARON dans Actions D. CARON, Belgique, Bruxelles | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

jeudi, 19 juillet 2012

Renouveau de l'avenue Georges Henri à WSL

Avenue Georges Henri à Woluwe-Saint-Lambert 

  • Selon nos informations, l'avenue Georges Henri commence son renouveau et offrira bientôt un magasin de célèbres produits surgelés de l'enseigne française Picard, en lieu et place de Idéal Meuble, qui était situé en face du Parc Georges Henri, sur le square de Meudon.

  • De plus, un magasin Deli Traiteur viendra remplacer le Funny club, localisé place Jean-Baptiste de Groof 7, en face de l'Institut des Sourds et Muets.

  

Bienvenue à ces initiatives qui dynamisent cette grande rue commerçante !

mercredi, 18 juillet 2012

Détérioration des oeuvres d'art du réseau de la STIB

Mercredi 18 juin 2012 - Commission infrastructures au Parlement de Bruxelles-Capitale

Interpellation de Mme Danielle CARON, députée bruxelloise, adressée à Mme Brigitte GROUWELS, Ministre des Transports et des Travaux publics et de l'Informatique Régionale et Communale.

Concerne : La situation de détérioration des œuvres d’art du réseau de la STIB

 

Madame la Ministre,

Il convient de nous rappeler qu’au début des années 60, quand le projet de métro à Bruxelles se concrétisa, ses concepteurs voulaient explorer un milieu urbain ouvert, vivant et original. À ce propos, toutes les stations devaient être différentes, soit par leurs formes, soit par la nature de leurs parachèvements tout en gardant une unité dans leur décoration. De cette manière, le voyageur verrait défiler des stations dotées, chacune, d’une ambiance et d’une identité propres dans lesquelles il retrouverait cependant des éléments constants lui permettant de s’orienter.

La sélection des œuvres d’art dans le métro était une compétence du ministère national des Communications. Par la suite, la commission artistiques du métro, créée par ce ministère, a cédé la place lors de la régionalisation à la Commission Artistique des Infrastructures de Déplacements (CAID) qui a, depuis une quinzaine d’années, assuré et coordonné la sélection et la pose des œuvres dans les ouvrages souterrains de transport public.  Alors que, la préservation des œuvres a toujours été une compétence de la Région de Bruxelles-Capitale.

Aujourd’hui, nous nous rendons compte que la plus grande galerie d’art souterraine de Bruxelles se trouve soumise au risque, constant, de se détériorer (comme c’est le cas de la fresque de Folon à la station Montgomery qui mérite d’être restaurée d’urgence). Selon les informations récoltées, plus d’un million d’euros sera prochainement investi par la Région bruxelloise au sein de la STIB pour acheter des œuvres d’art destinées à décorer les stations de métro.

Madame la Ministre,

  • Pouvez-vous me dire si la situation de détérioration des oeuvres d’art du métro de Bruxelles est à l’ordre du jour de votre ministère ?
  • Quelles mesures proposez-vous pour mettre en oeuvre un plan de rénovation pour notre galerie d’art souterrain ?
  • Considérez-vous que ce prochain investissement en œuvres d’art soit pertinent alors que la situation de délabrement de certaines œuvres d’art majeures est criante.

 

Je vous remercie pour votre attention et pour vos réponses.

Danielle CARON,

Le 18 juin 2012

mercredi, 04 juillet 2012

Invitation gratuite à la visite du Palais royal : 19/08/2012

Invitation

 

Danielle CARON, Députée et Conseillère Communale à Woluwe-Saint-Lambert,

organise la visite du Palais Royal de Bruxelles, le

dimanche 19 août 2012 à 14h30

précises.  Venez découvrir ce magnifique lieu de notre histoire avec,

comme guide d'un jour, Danielle CARON !

 

 Une foule nombreuse et attentive peut ainsi pénétrer dans cet imposant édifice,

commandé par Léopold II à l'architecte Alphonse Balat et achevé en 1865.

Vous pouvez déambuler dans des salles, couloirs et escaliers

monumentaux.  Contempler des collections inestimables

d'œuvres d'art et de décoration, originaires de tous

les continents et de toutes les époques.

 

2012 07 04 Belgique-Palais-Royal.jpg 2012 07 04 Palais royal.jpg

  

è  Exposition 2012 Science et Culture au Palais

Depuis plusieurs années, cet événement incontournable est l'occasion pour le Roi et la Reine de promouvoir l'art, la culture et les sciences. En 2012, deux expositions vous sont proposées :

 

è  Face to Face

Cette exposition, conçue par la Politique scientifique fédérale, est dédiée aux visages et les masques dans différentes cultures. Vous pourrez y admirer des pièces issues des collections du Musée royal de l'Afrique centrale, des Musées royaux d'Art et d'Histoire et des Musées royaux des Beaux-arts.

 

è  Des casse-têtes : Le cerveau à l'épreuve

L'expo interactive de Technopolis® vous permet de découvrir et d'expérimenter la science et la technologie.

 

è  Adresse du jour

Place des Palais – 1000 Bruxelles

 

è  Réservation souhaitée

Entrée gratuite

 

è  Inscription auprès de :

Danielle CARON

Députée - Conseillère communale à Woluwe-Saint-Lambert

Dernière sur la liste MR à Woluwe-Saint-Lambert

Avenue des Constellations 15

1200 Woluwe-Saint-Lambert

Téléphone : 0475 / 246.846

http://www.danielle-caron.be

dcaron@dcaron.be

 

jeudi, 21 juin 2012

Perturbation du ramassage des conteneurs à Bruxelles

Parlement de Bruxelles-Capitale, commission de l’environnement du mardi 19 juin 2012 :

Question orale de Mme Danielle CARON, Députée, adressée à M. Emir Kir, Secrétaire d'Etat à la Région de Bruxelles-Capitale, chargé de l'urbanisme et de la propreté publique.

 

 

Concerne : La perturbation du ramassage des conteneurs bleus et jaunes à Woluwe-Saint-Lambert suite à  la réorganisation du service de Bruxelles Propreté.

 

Monsieur le Secrétaire d’État,

 

Bruxelles Propreté est l’organisme responsable de la propreté publique et de la gestion des déchets dans la Région de Bruxelles-Capitale, il s’occupe aussi de faire différentes campagnes de prévention et de sensibilisation en matière de recyclage et de propreté publique.

 

Depuis le 1er avril 2012, il est occupé à rationaliser ses opérations de collectes « dans les habitations verticales afin de faire coïncider le jour de collecte du papier/carton, du PMC et du verre avec un des jours de collecte des déchets non triés ». 

 

Malheureusement, la réorganisation du ramassage des conteneurs pose problème à certains gestionnaires des copropriétés et à ses habitants. Cela a développé une grave perturbation du service à Woluwe-Saint-Lambert. Cela fait près d’un mois que les habitants de l’immeuble « La Sauvenière-Zavelberg - du n° 69 Chemin des 2 maisons » sont en attente du ramassage des conteneurs bleus et jaunes sur la voie publique !

 

Ils ont tenté de rentrer en contact avec Bruxelles Propreté par de nombreux moyens y compris des envois de lettres par recommandé, sans succès, ils n’obtiennent pas de réponse! La situation est devenue très urgente car il y a un amoncellement de déchets qui grossit chaque semaine!

 

Monsieur le Secrétaire d’Etat, c’est la raison pour laquelle je m’adresse à vous en espérant que vous puissiez m’éclairer sur cette situation.  Est-ce une situation isolée ou y-a-t-il d’autres immeubles qui sont dans ce cas ?

 

Je souhaite comprendre pourquoi les nouveaux arrangements que Bruxelles Propreté est occupé à effectuer pour le ramassage de déchets des immeubles à appartements, entrainent plus de problèmes que d’améliorations?

 

Je vous remercie pour votre attention et pour vos réponses.

 

 

Danielle CARON.

Mardi 19 juin 2012.

 

 

Annexe à l’intervention concernant Bruxelles Propreté – 19/06/12

 

 

Le problème engendré au mois de mars 2012 à Woluwe-Saint-Lambert concernant l’immeuble « La Sauvenière-Zavelberg - du n° 69 Chemin des 2 maisons ».

 

 

-       Selon le syndic, celui-ci a résolu de problème en faisant appel à la presse avec un droit de réponse de Bruxelles Propreté.  Maintenant, celui-ci connaît les noms des chauffeurs en chargent de cet immeuble et a pu s’arranger avec eux.  Ils sont efficaces et connaissent le terrain !

 

-       Le service des plaintes de cet organisme est débordé, il reçoit de 100 à 150 plaintes par jour, les employés sont au bord de la crise de nerfs et avouent leur impuissance, car rien ne bougerait … par conséquent, ils se contentent d’envoyer des mails aux services concernés.  Ces mails mettent jusqu’à 3 mois pour avoir ou ne pas avoir de réponse …

 

-       Le syndic crie son impuissance devant cet organisme sur lequel le citoyen n’a aucune prise, car ce service public possède une situation de monopole.

 

-       Selon les dires des employés de Bruxelles Propreté, c’est très désorganisé, il y a des restructurations perpétuelles, des changements à la direction, etc.   Par conséquent, les gens de savent plus ce qu’ils ont à faire !

 

-       Ce syndic possède la gestion d’un immeuble à WSL qui a 3 entrés de garage (-1, -2, -3), Bruxelles Propreté vient un jour pour le ramassage du -1 et du -2 et un autre jour pour le -3.  Cela oblige le syndic à multiplier les équipes de nettoyage et des concierges pour suivre cette désorganisation qui n’est vraiment pas rationnelle !

 

lundi, 14 mai 2012

Gravures des vélos 2012 à WSL : gratuit !

Toujours utile pour son vélo, voici les dates de gravures des vélos 2012 à Woluwe-Saint-Lambert :

 

  • le dimanche 20 mai de 10 à 16h : 188 Tomberg
  • le dimanche 17 juin de 10 à 16h : parc Georges Henri (à côté de la fontaine, entrée square de Meudon)
  • le samedi 23 juin de 10 à 16h : fête du quartier Dries (rue Dries)
  • le dimanche 2 septembre de 10 à 18h à la “Dynamifête” au parc Malou (allée Pierre Levie)

 

Dimanche 20 mai prochain, un stand « Gravure de vélos » vous permettra de faire graver gratuitementvotre numéro de registre national sur le cadre de votre vélo.  Cette opération se déroulera de 10 à 16h au Tomberg 188.

 

Un vélo marqué de la sorte est un vélo reconnaissable.  Le voleur professionnel sera donc moins attiré par des vélos qui disposent d'une identité visuelle et qui sont donc plus difficiles à revendre. En outre, si un vélo volé est retrouvé, il pourra être restitué rapidement à son propriétaire légitime.

 

Nous vous invitons donc à vous présenter au stand « Gravure de vélos », de 10 à 16 h, muni de votre carte d'identitéou de votre carte SISreprenant votre numéro de registre national.  Si ce numéro n'est pas repris sur ces documents, vous pouvez vous adresser au service Population ou Étrangers de la commune pour l'obtenir.

 

Cette opération est organisée conjointement par le service de Prévention communal et la cellule Prévention de la zone de Police Montgomery.

 

mercredi, 09 mai 2012

Ramassage des conteneurs : question orale au Parlement

Question orale au Parlement de Danielle CARON, Députée, adressée à Emir KIR, Secrétaire d'État à la Région de Bruxelles-Capitale, chargé de l'urbanisme et de la propreté publique.

 

 

Concerne : La perturbation du ramassage des conteneurs bleus et jaunes à Woluwe-Saint-Lambert suite à  la réorganisation du service de Bruxelles Propreté.

 

 

Monsieur le Secrétaire d’État ,

 

 

Bruxelles Propreté est l’organisme responsable de la propreté publique et de la gestion des déchets dans la Région de Bruxelles-Capitale, il s’occupe aussi de faire différentes campagnes de prévention et de sensibilisation en matière de recyclage et de propreté publique.

Depuis le 1er avril 2012, il est occupé à rationaliser ses opérations de collectes « dans les habitations verticales afin de faire coïncider le jour de collecte du papier/carton, du PMC et du verre avec un des jours de collecte des déchets non triés ». 

Malheureusement, la réorganisation du ramassage des conteneurs pose problème à certains gestionnaires des copropriétés et à ses habitants. Cela a développé une grave perturbation du service à Woluwe-Saint-Lambert. Cela fait près d’un mois que les habitants de l’immeuble « La Sauvenière-Zavelberg - du n° 69 Chemin des 2 maisons » sont en attente du ramassage des conteneurs bleus et jaunes sur la voie publique !

Ils ont tenté de rentrer en contact avec Bruxelles Propreté par de nombreux moyens y compris des envois de lettres par recommandé, sans succès, ils n’obtiennent pas de réponse! La situation est devenue très urgente car il y a un amoncellement de déchets qui grossit chaque semaine!

Monsieur le Secrétaire d’Etat, c’est la raison pour laquelle je m’adresse à vous en espérant que vous puissiez m’éclairer sur cette situation.

Est-ce une situation isolée ou y-a-t-il d’autres immeubles qui sont dans ce cas ?

Je souhaite comprendre pourquoi les nouveaux arrangements que Bruxelles Propreté est occupé à effectuer pour le ramassage de déchets des immeubles à appartements, entrainent plus de problèmes que d’améliorations?

 

Je vous remercie pour votre attention et pour vos réponses.

 

Danielle CARON,

25 avril 2012. 

17:29 Écrit par Danielle CARON dans Actions D. CARON, Bruxelles, Wol.-St-Lambert | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Help desk de la STIB exilé au Maroc

Interpellation au Parlement de Danielle CARON, Députée, adressée à Brigitte GROUWELS, Ministre des transports et des travaux publics et de l'informatique régionale et communale.

Le sujet a été évoqué par mon collègue J. Riguelle en question d’actualité, la STIB a recours à un sous-traitant qui lui-même sous-traite à un help desk situé à Rabat, au Maroc, soit à 2.500 km de notre capitale. Il est compréhensible que la STIB tente d’effectuer des économies et a externalisé ce service pour réafecter son personnel à d’autres tâches mais cela pose tout de même certaines questions. Ce service sert uniquement aux agents de la STIB pour signaler à une centrale, les problèmes techniques et les pannes sur le réseau fixe : arrêts de tram et de bus, stations et quais de métro, panneaux, signaux divers, etc.  Cette centrale est chargée de réorienter les appels vers les services aptes à résoudre les problèmes évoqués. Ce help desk n’est donc pas accessible à la clientèle, mais uniquement au personnel de la STIB, qui en a vraiment besoin. Malheureusement, les téléopérateurs marocains ne connaissent apparemment rien ou presque rien du métro bruxellois et, en général, de la mobilité bruxelloise. Depuis cette externalisation du help desk, il apparaît pas mal d’erreurs et de pertes de temps parce que les demandes sont mal comprises et mal orientées. Vu l’importance de ce service pour la sécurité et la fluidité du trafic de la STIB plus de son engagement envers ses usagers, il est étonnant que la STIB ne réagisse que maintenant  en évoquant une enquête qualitative en cours. La STIB a sélectionné un partenaire se situant à Woluwe-Saint-Etienne selon votre confirmation. Vu l’importance d’un tel service, n’aurait-elle pas dû s’inquiéter de l’ensemble du service rendu par son sous-traitant du point de vue technique, notamment ? Madame la Ministre, permettez-moi de poser les questions suivantes :
  • Etiez-vous informée de cet état de choses ?
  • Vous avait-on informée des disfonctionnements de ce service ?
  • Avez-vous vu l’appel d’offres dans le cadre de la recherche d’un partenaire externe pour ce service d’help desk ?
  • Cet appel d’offres comportait-il des questions sur la qualité du service, de la connaissance du réseau bruxellois de la STIB, de la formation des téléopérateurs et de leur bilinguisme ?
  • La STIB, qui est le plus important employeur dans la capitale, rédige-t-elle ses appels d’offres en prévoyant, automatiquement et habituellement une clause sur la promotion de l’emploi pour les Bruxellois, sachant que le taux de chômage à Bruxelles est supérieur à 20%?
  • Cet appel d’offres comportait-il un incitant à l’emploi des Bruxellois ?
  • Pouvez-vous me communiquer les résultats de l'enquête de satisfaction interne de la STIB, réalisée du 1er au 20 mars ?

 Je vous remercie pour votre attention et pour vos réponses

17:03 Écrit par Danielle CARON dans Actions D. CARON, Bruxelles | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : stib, emploi, maroc |  Facebook |

samedi, 05 mai 2012

Message personnel

Chers amis,

 

Mon engagement politique et associatif est aussi vif aujourd’hui qu’il y a 35 ans lorsqu’il a débuté, il n’a du reste jamais été aussi fort. Une volonté enthousiaste d’aller de l’avant, la soif d’action au service de la collectivité ne suffisent pas toutefois lorsque le défaut d’une structure et d’un environnement collectif qui les entretiennent se fait criant.

 

Cela ne fut pas le cas en ce qui me concerne au sein du CDH de Woluwe-Saint-Lambert.  Je ne veux pas m’étendre sur ce gâchis mais en outre  l’incompréhensible et discutable refus qui m’a été signifié récemment de tirer la liste m’a conduite à prendre activement mes distances.

 

Pour faire passer ses messages politiques et les traduire en actes il faut à tout le moins se donner les moyens de gagner des élections.  Ne prétendre se livrer qu’à un exercice de figuration n’est pas sérieux et je ne voulais en aucune manière y être associée.

 

Je me félicite de l’accueil que le MR de WSL m’a réservé et le prend comme un gage de succès en octobre et pour l’avenir.

 

J’y retrouve une équipe dynamique, volontaire et résolue, constituée de femmes et d’hommes, sincèrement engagés, animés d’une saine ambition de réussir, à l’appui d’une ligne de conduite claire, cohérente et constante et au service d’un projet collectif.

 

Ils constitueront une liste bien équilibrée et bien structurée pour le scrutin du 14  octobre, elle sera constituée d’élus expérimentés et de candidats talentueux, tous animés par un sain idéal de succès.  Je pousserai cette liste à la dernière place et ne ménagerai ni mes efforts pour la faire gagner, ni ensuite mon énergie pour concrétiser nos engagements en agissant selon nos principes.

 

Votre confiance est, et restera, mon meilleur atout !  D’avance, je vous en remercie.

mercredi, 02 mai 2012

Visite exceptionnelle du Parlement bruxellois le samedi 28 avril 2012

IMG00200-20120428-1534.jpg  IMG00193-20120428-1455.jpg  IMG00201-20120428-1558.jpg

samedi, 11 février 2012

Invitation à tous ! Osez vos rêves !

Dans le cadre des travaux de la commission Politique-Lois du

Conseil des Femmes Francophones de Belgique (CFFB)

Nous avons le plaisir de vous inviter à une

 

Conférence -débat

sur le thème« Femme actrice de sa vie »

 

Le jeudi 16 février 2012 de 19h à 21h

 

« Osez réaliser vos rêves»

« Comment accompagner le développement personnel des femmes dans notre société »

Pierre DELVAUX

Maître Praticien PNL (programmation neuro-linguistique)

Lien vers son CV  http://www.oser-reussir.be/page-40.html

Au restaurant d'Amazone, 10 rue du Méridien à 1210 Bruxelles

Modératrice : Danielle CARON, Présidente de la Commission Politique-Lois du CFFB

Accueil : 18h30 - Conférence : 19h à 21h30

PAF : conférence et souper (16 € membres, 18€ non membres)A verser sur le compte IBAN BE58 3101 6608 2779 avant le 10 février.

 

Activités à venir :

 

Visite du Parlement bruxellois, rue du Lombard 69 à 1000 Bruxelles :

 

1.     le samedi  3 mars 2012de 14h30 à 16h00.

2.     le samedi 28 avril 2012de 14h30 à 16h00.

3.     le samedi 12 mai 2012de 14h30 à 16h00.

 

Gratuit – Inscription préalable souhaitée.

 

Danielle CARON,

Députée – Conseillère communale

Avenue des Constellations 15 - 1200 Bruxelles

G.S.M. : 0475 / 246.846 - Fax : 02 / 762 62 86

E-mail : dcaron@dcaron.be

Blog : http://caron.skynetblogs.be

Site Internet : http://www.danielle-caron.be

 

Interpellation au Parlement bruxellois : décrochage scolaire

Interpellation de Danielle Caron, députée cdH, concernant les résultats de l’étude de l’Institut de psychologie de l’UCL sur le décrochage scolaire du jeudi 9 février 2012 en Commission des Affaires intérieures au Parlement bruxellois.

 

Monsieur le Ministre-Président,

 

Il est nécessaire de prendre en compte les résultats de cette étude dans l’avenir de la politique menée par la Région en matière d’accrochage scolaire.

Il me semble toujours judicieux de pouvoir utiliser des outils scientifiques quand ils existent afin d’orienter les politiques entreprises.

Le 27 octobre dernier, ma collègue, Mahinur Ozdemir, vous avait également interrogé au sujet du groupe de travail d’accrochage scolaire, émanation de la Task Force présidée par Monsieur Vanhengel et vous-même et reprenant les Communautés, les Régions, la Cocof et la VGC.

Vous lui aviez alors répondu que la première mission de ce groupe de travail serait d’analyser le projet pilote de suivi des absences scolaires mené en Flandres et nous serons donc particulièrement attentif à votre réponse.

En outre, je souhaiterai  attirer votre attention sur le site www.jaccroche.be, soutenu entre autres par la Région bruxelloise, dont le look peut difficilement laisser penser qu’il puisse « accrocher » les jeunes en décrochages (et mêmes les autres jeunes, pour être franche).

Ainsi, quand Antoine, 14 ans témoigne : Je ne sais pas pourquoi le courant n’est plus du tout passé entre mes condisciples et moi », on ne peut s’empêcher de sourire.

Si le but est réellement de toucher les jeunes qui ont largués les amarres de l’école, il faudra peut être essayer de trouver d’autres tournures de phrases un peu plus crédibles.

Monsieur le Ministre,

Si le site se veut être une plate-forme d’échange d’informations sur le décrochage scolaire en Fédération Wallonie-Bruxelles, serait-il possible d’en modifier quelque peu l’esprit et le design afin de pouvoir directement toucher le public concerné ?

Je vous remercie d'avance pour vos réponses.

 

Danielle CARON.

15:55 Écrit par Danielle CARON dans Belgique, Bruxelles | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : décrochage scolaire, jeunes, jaccroche.be |  Facebook |

mercredi, 23 novembre 2011

Interpellation au Parlement : mobilité en région bruxelloise

Intervention en commission Infra du 26 octobre 2011

« Mobiliteitsvisie 2020. Projectplan Vlaams-Brabant & Brussel  » de la société De Lijn :

Concertation avec la Région bruxelloise et la STIB

 

Madame la Ministre,

 

Compte-tenu des interpellations que nous venons d’entendre, je voudrais rebondir sur l’élaboration de la « Mobiliteitsvisie 2020. Projectplan Vlaams-Brabant & Brussel  » de la société De Lijn et sur la concertation qui a eu lieu – ou pas – entre les Régions et sociétés de transport flamande et bruxelloise.

 

L’année dernière, le conseil provincial du Brabant flamand a approuvé la « Mobiliteitsvisie 2020. Projectplan Vlaams-Brabant & Brussel », projet d’implantation « réseau » élaboré par De Lijn qui cherche à répondre aux problèmes de mobilité en Brabant flamand. L’un des axes forts de ce projet consiste à renforcer la liaison vers la Région bruxelloise, notamment par l’installation de 13 nouvelles lignes de trams, dont 9 sont prévues vers, dans et autour de la capitale. Le plan général s’étend ainsi jusqu’en 2030 et se répartit en 3 phases : outre l’amélioration du réseau de bus, 4 nouvelles lignes de tram devraient être créées vers et autour de Bruxelles d’ici à 2020, 5 autres d’ici à 2025, et enfin 4 dernières lignes devraient voir le jour vers Louvain en 2030.

 

Ce sont donc 9 nouvelles lignes de tram De Lijn qui sont prévues à moyen terme dans la Région de Bruxelles-Capitale pour venir s’ajouter à l’offre existante de De Lijn en termes de bus - à moins qu’elles ne les remplacent, du moins partiellement… Selon la Ministre flamande chargée de la Mobilité, les tracés sont pensés pour remplir les maillons manquants des lignes ferroviaires de la SNCB et du futur RER. Les nouvelles lignes se veulent donc complémentaires à ces réseaux.

 

Fournir une desserte plus variée, rapide et régulière de la capitale et de ses environs par les transports en commun est une nécessité aussi bien du point de vue environnemental et économique, qu’en termes de qualité de vie et d’image internationale. C’est donner un argument en faveur des transports en commun aux navetteurs qui ne lâchent pas leur voiture sous prétexte que les transports publics ne leur offrent aucune alternative décente pour se rendre sur le lieu de travail. C’est aussi l’une des réponses en faveur du non-élargissement du ring.

 

Comme l’indique Madame Schepmans, nous pourrions donc voir cette « Mobiliteitsvisie 2020 » d’un bon œil en ce sens que ce projet tente de désengorger la capitale et de répondre aux besoins des navetteurs. Cependant, il ne peut être pleinement profitable que s’il est bien coordonné, équilibré et imbriqué de façon cohérente dans le réseau de la STIB, sans dénaturer celui-ci et ses aménagements futurs.

 

Car s’il est un fait que trois opérateurs de transports en commun coexistent dans notre Région et que nombreux sont les bus des sociétés De Lijn et TEC qui la traversent, la STIB en reste l’exploitant principal. Mr. De Patoul l’a mentionné, la gestion et les modalités d’évolution de ces lignes interrégionales sont régies par l’Accord de coopération du 17 juin 1991 concernant le transport régulier, de et vers la Région de Bruxelles-Capitale, ainsi que par l’accord de principe du 10 juin 1998 entre les Régions flamande et bruxelloise organisant la coopération en matière de problèmes communs de mobilité. Les principes directeurs de ces accords impliquent une concertation régulière entre les sociétés exploitantes pour proposer une offre concordante dans l’intérêt des voyageurs, ainsi que la concertation et l’approbation préalable des Exécutifs des Régions concernées pour toute décision concernant la création, l’extension ou la modification de parcours sur les lignes interrégionales.

 

Parce que ces accords existent mais qu’ils n’ont que rarement été respectés, parce que la STIB et les communes doivent parfois faire face à des modifications de trajet sans avertissement ou concertation préalables, parce que, selon un avis du MORA (Conseil de la Mobilité de Flandre), l’accord de gestion 2011-2015 entre la Région flamande et De Lijn « porte une attention insuffisante quant à l’importance de la mobilité en Région bruxelloise et aux choix stratégiques fixés dans le plan bruxellois de la mobilité IRIS II » (traduction personnelle et officieuse), je m’interroge sur le fait de savoir si cette « Mobiliteitsvisie 2020 », projet d’implantation du réseau, fait, elle, partie intégrante de la collaboration susmentionnée entre les différents acteurs et si elle y a son mot à dire.

Selon la Ministre flamande de la Mobilité, la STIB et la Région bruxelloise ont été associées à l’élaboration du projet conformément à l’accord de coopération. Dans quelle mesure ont-elles pu y participer ? Les communes concernées ont-elles été ou seront-elles associées à la discussion ? Je pense, Madame la Ministre, qu’il est important que la Région puisse contrôler et réguler les actions de la société De Lijn sur son territoire, en rappelant aussi souvent que nécessaire qu’un permis d’urbanisme est nécessaire pour toute implantation ou modification de parcours et qu’elle laissera De Lijn absorber seule les coûts de ses futurs aménagements...

 

Je souhaiterais – peut-être dans le cadre d’une future interpellation - vous entendre nous exposer les grandes lignes (au sens propres comme au figuré) de ce projet pour ce qui concerne notre Région… Comment s’organisera l’implantation et l’interpénétration des différents réseaux, au niveau de l’infrastructure, de l’offre proposée ou encore de la tarification ? Quelle stratégie a-t-elle été privilégiée quant à l’avancée des nouvelles lignes de tram dans la ville : s’enfonceront-elles dans la ville ou se dirige-t-on plutôt vers la création de plates-formes partagées, à partir desquelles le flux de voyageurs serait dispatché en Région bruxelloise, en l’occurrence par la STIB ? Les lignes de tram actuelles et futures seront-elles exploitées par les deux, voire par les trois réseaux ? L’offre existante en Région bruxelloise sera-t-elle significativement augmentée ? Quoi qu’il en soit, il convient de rester attentif à une imbrication cohérente, rationnelle et coordonnée, de prendre garde aux doublons, d’intégrer ces nouveaux parcours dans un réseau homogène, bilingue pour ainsi le rendre profitable à tous.

 

Je terminerai par le dernier point de l’interpellation de Mr. De Patoul. Si les bus – et apparemment bientôt les trams – De Lijn font partie intégrante du paysage urbain bruxellois, pénétrant parfois profondément sur le territoire, l’inverse n’est une réalité. A ce jour, rares sont les bus et trams de la STIB qui dépassent la frontière régionale, quand bien même le bassin économique bruxellois, représentant une mine d’emplois pour des personnes peu qualifiées, dépasse les frontières des 19 communes.

 

Améliorer la desserte péri-urbaine pour les Bruxellois travaillant ou désireux de travailler dans la périphérie est prévu dans l’accord de gouvernement, qui vise l’ «  extension du réseau vers le Nord-Ouest et le Nord-Est de Bruxelles pour desservir la zone de Neder-Over-Hembeek, l'hinterland et le grand bassin d'emplois qu'est la zone de l'aéroport de Zaventem » et dans le Plan IRIS II qui stipule que la Région « souhaite mettre en place une collaboration avec la Région flamande » et plus concrètement que « les pistes de réflexion portent sur des liaisons tram transrégionales vers des zones où la densité d’emploi ou d’habitat est élevée (Diegem-Zaventem, Wemmel, Grimbergen…) ».

 

Le sujet a également été débattu dans cette enceinte - même si de manière assez abstraite et « philosophique » - voici presque deux ans. Vous nous aviez alors fait savoir que des concertations avaient lieu avec De Lijn pour évaluer l’amélioration de la mobilité des demandeurs d’emploi bruxellois vers ces zones extérieures. Qu’en est-il advenu ?  De même, vous répondiez récemment à un collègue parlementaire qui vous interrogeait sur les projets de prolongement de lignes de la STIB en Région flamande (question écrite du 17 décembre 2010 de Gaëtan Van Goidsenhoven) qu’aucun budget n’était dédié aux études concernant les lignes transrégionales en tant que telles… Cependant, vous ajoutiez qu’une nouvelle concertation sur le sujet avait, peu de temps avant, été réactivée avec votre homologue flamande afin de relancer la coopération entre les réseaux de la STIB et De Lijn. Pointiez-vous par là vos contacts dans le cadre de la « Mobiliteitsvisie 2020 » ?

 

Madame la Ministre, Pourriez-vous nous éclairer sur les dernières démarches mises en œuvre par le gouvernement et la STIB pour faire en sorte que les « sortants » aux heures de pointe, voire les travailleurs de nuit, ne soient défavorisés, voire carrément oubliés ? Ces projets d’extension pour la STIB, tel le prolongement de la ligne de tram actuellement en construction sur le Boulevard Léopold III jusqu’aux zonings de Diegem ou l’aéroport de Bruxelles-national, sont-ils toujours d’actualité malgré l’avènement de la « Mobiliteitsvisie 2020 », ou seront-ils avortés pour privilégier la collaboration des deux sociétés de transport  vers un réseau pleinement partagé ?

 

Je vous remercie,

 

Danielle CARON.

12:40 Écrit par Danielle CARON dans Actions D. CARON, Belgique, Bruxelles | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mobilité, bruxelles |  Facebook |

mercredi, 19 octobre 2011

Décès à Andromède : intervention au conseil communal

Une de mes interventions au conseil communal d'avant-hier, le lundi 17 octobre 2011.

 

Question orale relative au décès d'un jeune homme sénégalais à Andromède (Woluwe-Saint-Lambert)

 

Plusieurs personnes viennent vers moi avec un sentiment de révolte concernant le drame qui a eu lieu il y a peu à Andromède.

 

En effet, il semblerait qu’un jeune homme sénégalais, tombé de plusieurs étages, soit décédé dans l’indifférence totale.

 

Les habitants de ce quartier veulent pour preuve, le peu de cas, qui en est fait, dans la presse par rapport à une certaine “Lisa” qui s’est suicidée en Flandre, mais de cela, tout le monde est au courant car cela été relayé via Facebook, la presse écrite et les journaux télévisés.

 

Les circonstances de la mort de ce jeune homme paraissent floues à l’heure actuelle.

 

Vous, en tant que responsables de la commune, pouvez-vous nous dire ce qui a été fait pour alléger la souffrance des habitants et des proches, si ce n’est leur offrir un soutien psychologique ?

 

Encore maintenant, très peu d’habitants sont au courant de la tragédie qui s’est jouée, cela pourrait arriver à votre voisin, à une personne de votre famille, etc. Auriez-vous réagi de la même manière si cela avait été le cas ?

 

Que proposez-vous de mettre en place, à part le soutien psychologique et “inviter” les riverains à une réunion trois jours plus tard “pour trouver ensemble des solutions pour la sérénité du quartier”

 

Une enquête sur ce drame ?  Que cherchez-vous à faire ?  Calmer les esprits ?

 

Les habitants sont en droit d’attendre plus de leur commune : faire toute la lumière sur ce drame, en parler le plus possible autour de soi, ... tout sauf de l’indifférence. Pour que cela n’arrive plus jamais ici ou ailleurs, autour de vous ou loin de vous. Dans notre société dite évoluée, tout doit être fait pour éviter l’anonymat, bien des drames seraient ainsi évités. Et cela commence, au seuil de notre porte. Cela concerne chacun d’entre nous. Faire silence sur cette affaire, c’est laisser la place à l'indifférence autour d’un tel drame.

 

Danielle CARON,

Députée – Conseillère communale à Woluwe-Saint-Lambert

Avenue des Constellations 15 - 1200 Bruxelles

G.S.M. : 0475 / 246.846 - Fax : 02 / 762 62 86

E-mail : dcaron@dcaron.be

Blog : http://caron.skynetblogs.be

Site Internet : http://www.danielle-caron.be

mardi, 11 octobre 2011

Discours prononcé au Parlement européen (11/10/2011)

Résumé de mon discours prononcé ce mardi 11 octobre 2011 au Parlement européen :

 

Speech of "Beauty of Kashmir: Preserved Past, Bruised Present" - 11th Oct. 2011.

 

Welcome to all in the European Parliament,

Ladies and Gentlemen,

 

I have the honour to inaugurate in the presence, among others, of Mister Ali RAZA SYED, President of the Advisory Council to the ICHR Kashmir Centre, and of the European Council of the Kashmir, the exhibition dedicated in the Kashmir which will take place all this week (from Monday to Friday), in this place in how much symbolism of the European Parliament.

 

The present exhibition among others " of preserved past and of bruised present ".  It seems to me very difficult to approach frontally grave things; also I take the fold to speak to you about what I saw and lived in my travels in the Kashmir.

 

To have been, there repeatedly, I was amazed by the beauty of the landscape of the Kashmir , the big mountain ranges, by the heat of the welcome of the inhabitants, by the culinary wealth strong in variety and flavors.

 

I don't retain one image, but a lot of images of the Kashmir, everything is only colors, smells, magnificence's, human heat and all these smiles.

 

I think that to get up of ifs, a country such as the Kashmir could lean on its "internal» and " outside" wealth, which seem to me unlimited.

 

Our most desiderated wish would be that this week dedicated to the past and the present of the Kashmir offers to quite curious, a wonderful opportunity to go to meet this one, maybe too little known.

 

So these bridges are thrown between the visitors and the Kashmiris proud of their country and so that socio-political past of this country is not any more underestimated by the general public.

 

Good week in all!  Enjoy your time with us, with the Kashmiris and with the exhibition!

 

The exhibition is an opening of the word!  Go on to discover more and more!

 

We support you; we support you in the defense of human rights!

 

Danielle Caron,

Deputy.

 

 

«Beauté du Cachemire: Passé préservé, présent meurtri ».

 

Bienvenue à toutes et tous.

 

J’ai l’honneur d’inaugurer en la présence, entre autres, de Monsieur Ali SYED, Président du Conseil International pour les Droits Humains (CIDH) et du Conseil européen du Cachemire, l’exposition consacrée au Cachemire qui se déroulera toute cette semaine (du lundi au vendredi), dans ce lieu au combien symbolique du Parlement européen.

 

L’exposition présente parle entre autres « de passé préservé et de présent meurtri ». Il me paraît bien difficile d’aborder de front des choses  graves, aussi je prends le pli de vous parler de ce que j’ai vu et vécu dans mes tripes au Cachemire :

 

Pour y avoir été, à plusieurs reprises, je fus époustouflée par la beauté du paysage du Cachemire (grandes chaînes de montagnes), par la chaleur de l’accueil des habitants, par la richesse culinaire forte en diversité et saveurs. Je ne retiens pas une image mais des images du Cachemire, tout n’est que couleurs, odeurs, splendeurs, et chaleur humaine, sourires.

 

Je pense que pour se relever de ses blessures, un pays tel que le Cachemire pourrait s’appuyer sur ses richesses « intérieures » et « extérieures », qui me semblent infinies …

 

Notre souhait le plus cher serait que cette semaine consacrée au passé et présent du Cachemire offre à tout curieux, une merveilleuse occasion d’aller à la rencontre de celle-ci, peut-être trop peu connue.

 

Afin que des ponts soient jetés entre les visiteurs et les Cachemiris fiers de leur pays et que la passé sociopolitique de ce pays ne soit plus méconnu du grand public.

 

Bonne semaine à toutes et à tous !  Profitez-en bien !

 

Danielle CARON,

Députée.

jeudi, 06 octobre 2011

Deux invitations : gratuit !

2011 10 05 Invit-Carrefours mobilite.pdf

A l’heure où se négocie le nouveau contrat de gestion de la STIB pour les 4 prochaines années, je vous invite aux Carrefours de la Mobilité pour engager le débat avec des experts de haut niveau :

 

Dates des prochains Carrefours de la Mobilité :

 

1. VELO – jeudi 13 octobre 2011

2. METRO-TRAM-BUS – jeudi 20 octobre 2011.

 

Heures : de 12h15 à 14h00.

 

Lieu : rue des Deux Eglises, 41, 1000 Bruxelles (Métro Arts-Loi).

 

Une collation vous sera servie pendant le débat si vous êtes inscrits.

 

Merci donc de me confirmer votre présence.

 

Venez nombreux pour enrichir la réflexion de vos idées !

 

Danielle CARON

Députée

Avenue des Constellations 15

1200 Woluwe-Saint-Lambert

+32 475 246 846

http://www.danielle-caron.be

Bienvenue à tous : 20/10/2011 à 18h30

Dans le cadre des travaux de la commission Politique-Lois du

Conseil des Femmes Francophones de Belgique (CFFB)

Nous avons le plaisir de vous inviter

 

à unéchange avec Betty Batoul qui nous présentera son expérience de femme volontaire

 

Conférence -débat

sur le thème« Femme actrice de sa vie »

 

Le jeudi 20 octobre 2011 de 19h à 21h

 

Venez partager avec nous son vécu sur la résilience

Auteure d’ « Un coquelicot en hiver »http://www.uncoquelicotenhiver.com/

 

Au restaurant d'Amazone, 10 rue du Méridien à 1210 Bruxelles

Modératrice : Danielle CARON, Présidente de la Commission Politique-Lois du CFFB

Accueil : 18h30 - Vente de livre et séance de dédicace

PAF : conférence et souper (16 € membres, 18€ non membres). Inscription obligatoire.
A verser sur le compte
IBAN BE58 3101 6608 2779 avant le 14 octobre.

Contacts au CFFB : M. BARGIBANT, tél : 02/229 38 21

Cordialement,

 

Danielle CARON,

Députée – Conseillère communale

Avenue des Constellations 15 - 1200 Bruxelles

G.S.M. : 0475 / 246.846 - Fax : 02 / 762 62 86

E-mail : dcaron@dcaron.be

Blog : http://caron.skynetblogs.be

Site Internet : http://www.danielle-caron.be

mercredi, 05 octobre 2011

Mon intervention de ce matin au Parlement bruxellois

 

INTERPELLATION                                                                             

DE : Danielle CARON, députée cdH

A : Emir KIR,  Membre du Collège de la Commission communautaire française (COCOF), chargé de la Formation professionnelle, de la Culture, du Transport scolaire, de l'Action sociale, de la Famille, du Sport et des Relations internationales

Concernant : L’année européenne du vieillissement actif 2012 et les villes amies des ainées de l’OMS

Monsieur le Ministre,

 

Le projet des villes amies des aînés a été lancé par l’OMS lors du Congrès mondial de gérontologie et de gériatrie de Rio de Janeiro au Brésil en 2005. L’objectif est de créer des environnements urbains qui permettent aux personnes âgées de rester en bonne santé et de continuer à participer à la vie sociale.

 

En 2006, l’OMS a rassemblé 33 villes et 22 pays autour d’un projet visant à déterminer les éléments clés de l’environnement urbain qui favorisent un vieillissement actif et en bonne santé. Un des éléments clés a été d’inclure les personnes âgées en tant que participants actifs du processus. L’OMS a sorti l’année passée un guide des villes amies des aînés.

 

Une ville amie des aînés adapte ses structures et ses services de façon à être accessibles et en tenant compte des différents besoins et capacités des personnes âgées.

 

Pour tirer parti du vaste intérêt manifesté pour ce projet, l’OMS a établi le « Réseau mondial OMS des villes-amies des ainés ». Ce réseau permet d’établir des liens entre les villes participantes et l’OMS et de faciliter l’échange d’informations et des bonnes pratiques. Il permet aussi d’encourager les intervention qui sont appropriées, durables et d’un bon rapport coût/efficacité pour améliorer la vie des personnes âgées. Enfin, ce réseau offre un soutien et une formation techniques à ses membres. On notera aussi que les membres du réseau ont accès à des spécialistes du vieillissement partout dans le monde.

 

Pour être membre du réseau, les villes candidates doivent s’engager à entreprendre le cycle d’amélioration continue qui se décompose en 4 phases :

1.     La planification (années 1 et 2) :

a.     Mise en place de mécanismes incitant les aînés à participer ;

b.    Elaboration d’une évaluation fondamentale de la convivialité d’une ville à l’égard des aînés ;

c.     Elaboration d’un plan d’action fondé sur les résultats de l’évaluation ;

d.    Identification des indicateurs permettant de suivre les progrès accomplis

2.     La mise en œuvre (année 3 à 5) : le plan d’action doit être soumis à l’OMS pour examen et approbation

3.     Evaluation des progrès (année 5) : présentation d’un rapport décrivant les progrès accomplis par rapport aux indicateurs

 

 

Monsieur le Ministre,

L’année 2012 sera l’année européenne du vieillissement actif. Il me semble que dans ce cadre, il serait tout à fait intéressant que notre Ville-Région puisse adhérer au Réseau des villes amies des aînés. Cela me parait d’autant plus intéressant que la Déclaration de politique générale du Collège la Commission communautaire francophone est exactement dans le même état d’esprit que celui proposé par l’OMS. En effet, il y est précisé que « le Collège sera attentif à la participation des personnes âgées aux structures et

services qui les concernent et aux activités spécifiques d'intégration sociale ».

 

Outre le processus participatif, la démarche holistique de l’OMS se retrouve aussi dans la DPG : « Le Collège travaillera en synergie afin d'intégrer les besoins spécifiques des personnes âgées dans toutes les matières qui les concernent »

 

D’autre part, le processus proposé par l’OMS permet de rencontrer la préoccupation du Collège mais aussi de nous tous : améliorer la qualité de vie des personnes âgées.

 

Comme vous en a déjà informé ma collègue Céline Fremault, la Ville de Bruxelles, par son Échevine chargée des Séniors, Chantal Noël,  a introduit à Genève un dossier pour intégrer le réseau « Ville amie des aînées ».

 

Monsieur le Ministre,

Je voudrais dès lors savoir si la Cocof coordonne les efforts qui pourraient être faits ou sont faits dans ce sens par d’autres communes

Pourriez-vous me dire quelles actions ont été mises en place pour implémenter le concept dans la  Région de Bruxelles-Capitale ?

Quelles actions ont été menées pour assurer la participation des personnes âgées à la mise en place des politiques les concernant?

 

Et de manière plus ciblée, j’aimerais savoir quelles activités ont été mises en place en vue de préparer l’année européenne du vieillissement actif.

 

Je vous remercie pour votre attention et pour votre réponse

 

 

 

Danielle CARON

 

21:59 Écrit par Danielle CARON dans Actions D. CARON, Bruxelles, Wol.-St-Lambert | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Carrefour-Mobilité du mercredi 5 octobre 2011

Voici quelques échos du Carrefour Mobilité "Auto" de ce midi :

 

·         Public : nombreuses personnes de tous âges particulièrement intéressées par la problématique : directeur de parking, fonctionnaires européens, travailleur RTBF, attaché au Ministère de la Région ( mobilité), experts en mobilité, usagers, etc.

·         Intendance parfaite : collation offerte à tous les participants inscrits.

·         Contenu :

o    Introduction : Danielle CARON

o    Excellent exposé des deux orateurs : Xavier TACKOEN, Expert au bureau d'études Espaces-Mobilité et de Pierre HERMANT, Directeur général du Salon de l'Automobile et du Cycle, Fédération belge de l'Industrie (Febiac) ;

o    Débats passionnés et intéressants (Chiffres intéressants à envoyer sur simple demande à mon adresse mail dcaron@dcaron.be) ;

o    Débat très animé sur qui a droit à la vague verte : autos ou transports publics ?

o    Nombreuses interventions sur le stationnement : les gens ne rentrent pas leur voiture dans leur garage et encombrent la voirie ; diminuer les places de parking ? revendication des autres sur le droit de parquer sa voiture à proximité de son domicile , etc.

o    Proposition de Villo électrique ;

o    Demande d’une fiscalité modulable en fonction des kilomètres parcourus, et des heures  et des statuts des personnes (qui ne peuvent pas faire autrement que rouler ex : PMR)

o    Demande que le politique élabore ses positions en partant du besoin de la population

o    Les solutions proposées par la Febiac :

1.     Parkings de dissuasion

2.     Trafic management pour plus de fluidité du trafic auto

3.     Encouragement à l’utilisation des motos et vélos électrique

4.     Approche intégrée et taxe sur la consommation de CO2

5.     Taxe au km

6.     Encourager la co-modalité

7.     Améliorer la performance des transports en commun

8.     Tenir compte des besoins de chacun notamment ceux qui doivent se déplacer en voiture (PMR, indépendants).

o    Conclusions de Hervé DOYEN.

 

Prochains rendez-vous :

 

Dates :                    le jeudi 13 octobre et ;

                               le jeudi 20 octobre 2011.

Heures :                   de 12h15 à 14h00

Lieu :                       au cdH, rue Deux-Eglises 41 à 1000 Bruxelles

Entrée gratuite :       inscription indispensable pour la collation pendant le Carrefour-Mobilité.

 

jeudi, 07 avril 2011

La sécurité des infrastructures routières à Bruxelles

Mon intervention au Parlement en commission Infrastructures et Mobilité

du mercredi 6 avril 2011

sur l'ordonnance relative à la gestion de la sécurité des infrastructures routières

 

  1. Historique

 

Dans son Livre Blanc sur la politique des transports, la Commission européenne a souligné la nécessité de réaliser des analyses d’impact sur la sécurité et des audits de sécurité routière, afin de déterminer et de gérer les tronçons présentant une forte concentration d’accidents dans la Communauté.

 

Elle a fixé également l’objectif de réduire de moitié le nombre de décès sur les routes situés dans l’Union européenne entre 2001 et 2010.  Cet objectif a été repris dans les Etats généraux de la sécurité routière en Région de Bruxelles-Capitale en 2009 et correspond à un maximum de 22 décédés et 100 blessés graves pour 2010.  Lors de l’évaluation à mi-parcours en 2007, de nouveaux objectifs ont été fixés, à savoir une réduction de 66% du nombre de décédés et de blessés graves pour 2015. L’objectif pour 2015 est donc de maximum 15 décédés et de 68 blessés graves.

 

Dans sa communication du 2 juin 2003 intitulée « Programme d’action européen pour la sécurité routière – Réduire de moitié le nombre de victimes de la route dans l’Union européenne d’ici à 2010 : une responsabilité partagée », la Commission désigne l’infrastructure routière comme étant le troisième pilier de la politique de la sécurité routière, qui devrait considérablement contribuer à la réalisation de l’objectif communautaire de réduction des accidents.

 

  1. Cette ordonnance transpose la directive européenne concernant la gestion de la sécurité des infrastructures routières

 

La directive prévoit l’instauration de procédures relatives aux évaluations des incidences sur la sécurité routière, à la gestion de la sécurité du réseau routier.  Elle s’applique obligatoirement aux routes qui appartiennent au réseau routier transeuropéen, facultativement aux infrastructures nationales mais qui ont été construites avec des moyens européens.

 

A Bruxelles, elle s’applique donc obligatoirement uniquement sur la partie du Ring située sur Bruxelles (près du Westland).  Mais le Gouvernement se réserve, via cette ordonnance, la possibilité d’étendre le champ d’application de la directive à toutes les voiries bruxelloises, car les mesures prônées dans la Directive sont intéressantes et reprennent les conclusions des précédents Etats généraux de la Sécurité routière.

 

  1. Le résumé de mon intervention

 

-               Si le nombre de victimes d’accidents de la route diminue globalement depuis dix ans, les dernières statistiques ont montré une ré-augmentation tant du nombre de morts que des blessés graves dans notre Région (35 décédés et 222 blessés graves en 2008, loin donc de l’objectif de 22 décédés et 100 blessés graves de l’UE). Problématique donc. On attend des prochains Etats généraux de la sécurité routière, qui doivent se dérouler prochainement, des initiatives et pistes de solution plus ambitieuse !  On sait que les causes premières de ces accidents sont surtout la vitesse excessive et la consommation d’alcool et de stupéfiant, mais la sécurisation des voiries peut aussi permettre une diminution des victimes de la route.

 

-               Cette directive, donc cette ordonnance, va donc dans la bonne direction en mettant en place ces audits et inspections de sécurité, et c’est une bonne chose que le Gouvernement se laisse la possibilité d’étendre les obligations qui s’y retrouvent à toutes les voiries de la Région.

 

  1. Mes questions

 

-               Concernant justement cette possibilité laissée au Gouvernement, avez-vous déjà décidé d’étendre le champ d’application de cette ordonnance ? Est-ce dans vos intentions ? Attendez-vous un budget supplémentaire pour étendre ce champ d’application ? Quid des voiries communales ?  Pour étendre la mesure, devrez-vous passer par une ordonnance, ou un arrêté sera suffisant ?

 

-               Le Conseil d’Etat indique qu’il convient de joindre un tableau montrant la concordance entre l’ordonnance et la directive, afin de mieux informer les parlementaires sur la marge de manœuvre dont disposait le Gouvernement. Nous n’avons rien reçu, pourquoi ? N’est-il pas possible de disposer d’un tel tableau ?

 

-               Question sur l’article 8 : l’article parle d’ « inspections de sécurité périodiques, fréquents,… «  => Cela signifie quoi concrètement ? Le Gouvernement va-t-il fixer cela dans un arrêté ?

 

Danielle CARON,

Députée cdH.