samedi, 01 février 2014

Possible recrudescence de la présence de rôdeurs dans la commune de Woluwe-Saint-Lambert ? (ordre du jour du prochain conseil communal)

A plusieurs endroits de la commune, à quelques mois d’intervalles, des habitants me signalent la présence de ce que nous pourrions convenir d’appeler « des rôdeurs ».
Le « modus operandi » paraît être toujours le même à savoir, porter un sweat à capuche en plein jour, alors qu’il ne pleut pas et roder autour des habitations.
Ils - car il s’agit d’hommes - agissent en groupe, de une ou plusieurs personnes.
Lorsqu’il s’agit d’une seule personne, celle-ci garderait apparemment le contact téléphonique – via GSM  – avec ce qui pourrait être l’un de ses complices, auquel il fournirait probablement des informations dans un but – nous pouvons le supposer – non louable.
Ce qui confère à ce type de manœuvre, un caractère peu sécurisant pour le quartier concerné et ses habitants.
La période de l’hiver est propice aux cambriolages. Révéler ces faits a pour but, de rendre chaque habitant plus attentif à tout événement anormal ou qu’il pourrait qualifier de suspect.
Il est important de prendre le temps d’observer un éventuel rôdeur pour pouvoir être à même de bien identifier la ou les personnes agissant ou se comportant comme tel, sans pour cela, glisser dans la paranoïa.

Mes questions sont les suivantes :
1.                    La commune a-t-elle constaté, dans les chiffres, une augmentation de ce type de fait ?
2.                    Cela a-t ‘il donné lieu à des rondes plus fréquentes de patrouilles de police ?
3.                    La commune a-t-elle connaissance de bandes de rodeurs qui agissent toujours de la même manière ?
4.                    Quels sont les cambrioleurs « type » à Woluwe-Saint-Lambert ?  Y a-t-l un phénomène de présence de bandes itinérantes ou autres sur la commune ?
5.                    Combien de tentatives de cambriolage ont été répertoriés, sur le territoire de la commune ces dernières années ? Quelle est la tendance (en chiffres et en pourcentage, quartier par quartier) ?
6.                    Que peut faire l’habitant pour lutter contre ce type de méfaits ? (rôdeurs).
7.                    Quelles sont les réalisations que la commune prévoit de faire en vue d’atteindre  un accroissement de la sécurité objective et subjective des habitants ? Comment la commune peut-elle s’assurer qu’un tel objectif est atteint ?
Je vous remercie pour vos réponses.

Danielle CARON, Députée-Conseillère communale.

15:07 Écrit par Danielle CARON dans Wol.-St-Lambert | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.